Imprimer

Laparoscopie

laparoscopieLa laparoscopie est une technique d'examen surtout utilisée en gynécologie.
Le médecin ouvre un orifice dans l' Glossary Link abdomen par lequel il introduit un instrument, le laparoscope, couplé à une source lumineuse.
Le laparoscope lui permet ainsi d'observer les organes abdominaux et, le cas échéant, d'effectuer des prélèvements.


On parle plutôt de coelioscopie, quand le but est d'examiner l'appareil génital, mais le principe est le même.
La coelioscopie est un examen courant en France.
Si le gynécologue a observé des modifications, par exemple un kyste de l'ovaire, elle lui permet de procéder à un examen plus minutieux pour vérifier qu'il ne s'agit pas d'un cancer.
Elle peut aussi être effectuée en raison de douleurs abdominales, de stérilité ou d'inflammation des ovaires.

Déroulement d'une laparoscopie

Avant l'examen, le médecin effectue des tests de coagulation éventuellement, une radiographie des poumons et un électrocardiogramme.
Lors de l'examen, le patient est allongé sur une table d'opération et est sous anethésie.
Si le patinent n'est pas à jeun, il subit un lavage d'estomac à l'aide d'un tuyau en plastique.
L'estomac doit être vide, sinon le malade peut vomir durant l'intervention.
Lorsque le malade est endormi, le médecin ouvre une boutonnière entre le nombril et le pubis. Il injecte du gaz carbonique par l'orifice et remplit l'abdomen.
Lorsque l'abdomen est gonflé, il refait un trou supplémentaire près du nombril et introduit le laparoscope.
Une fois l'examen et les prélèvements éventuels effectués, le médecin retire l'instrument, puis recoud les orifices.
Après s'être réveillé, le patient doit rester quelques heures en salle de réveil, jusqu'à ce qu'il soit tout à fait conscient et puisse boire et manger.
Dans les cas aigus, le médecin pratique une laparotomie, véritable opération où il ouvre l'abdomen.
C'est le cas s'il découvre une tumeur, une hémorragie, une grossesse extra-utérine ou toute autre anomalie nécessitant un traitement d'urgence.

La laparoscopie est-elle désagréable?

L'examen lui-même est indolore, puisqu'il s'effectue sous anesthésie.
En revanche, les anesthésiants peuvent avoir des effets désagréables.
Si le patient n'est pas à jeun, il peut lui être désagréable de subir le lavage gastrique.
Après l'examen, l'abdomen reste sensible.
Des sensations de tiraillement et des courbatures dans le dos, les omoplates et le cou peuvent être ressenties.
Ces douleurs disparaissent au bout de quelques jours.

Durée d'une laparoscopie

La durée d'une laparoscopie varie en fonction de ce qu'il faut examiner, mais, en général, elle est comprise entre un quart d'heure et une demi-heure.
Il peut s'écouler plusieurs heures entre la préparation de l'examen et le réveil du patient.

Quand obtient-on les résultats?

Le patient à les résultats dès son réveil. Si le médecin a effectué des prélèvements, il faut attendre les résultats du laboratoire.

Complications

Une laparoscopie ordinaire n'est généralement pas suivie de complications.

Préparation

La laparoscopie se déroulant sous anesthésie, il faut, comme pour toute intervention chirurgicale, être à jeun, c'est-à-dire n'avoir rien bu ni mangé durant les 24 h qui précèdent l'opération.
Il ne faut pas non plus fumer.